alt text

Documentation

La Banque estime que la recherche et le savoir sont des fonctions essentielles au sein de la Banque. Ces fonctions et activités, exercées par une équipe d’économistes expérimentés du Département de la recherche et de la coopération internationale (RICO), fournissent des informations et des connaissances grâce à une recherche de pointe en matière de développement et orientée vers le commerce. Son public est constitué d’un large éventail de parties prenantes de la banque: actionnaires, membres du personnel, clients, investisseurs et partenaires stratégiques, gouvernements africains, banques (locales, régionales et internationales) et autres parties prenantes de la banque.

Les autres activités liées à la recherche et à la connaissance comprennent: la constitution et le partage du capital intellectuel au sein de la Banque et entre ses parties prenantes; développer et faciliter les relations entre la Banque et les autres institutions financières et de développement; renforcement des capacités pour améliorer la capacité des Africains à financer le commerce et à mener des négociations commerciales. Les recherches et les connaissances du département sont publiées dans des livres, des revues, des rapports et parfois des documents destinés à être diffusés aux parties prenantes.

À travers les activités ci-dessus, la banque continue de jouer un rôle de premier plan dans la recherche liée au commerce en Afrique et entend continuer à être une source majeure de diffusion des connaissances sur le commerce et les questions de financement du commerce en Afrique, afin de remplir sa mission de « Centre d’excellence sur les questions commerciales africaines. ”

Bibliothèque et centre de documentation
Le personnel de la Banque dispose de ressources d’information sur tous les aspects du commerce et du financement du commerce en Afrique par la Bibliothèque et le Centre de connaissances. Possédant actuellement plus de 3 000 titres, à la fois des bases de données physiques et électroniques, la bibliothèque met actuellement en place un système de gestion de bibliothèque intégré qui permet au personnel d’accéder facilement au nombre croissant de livres, de revues et d’autres documents de référence dans la bibliothèque.

La bibliothèque et le centre de connaissances sont une initiative d’Afreximbank visant à renforcer la réponse globale de la Banque aux opportunités et aux défis liés au commerce et au financement du commerce en Afrique, et en particulier à répondre aux besoins en informations des parties prenantes de la Banque.

En tant que partie intégrante de la fonction de gestion des connaissances de la Banque, la bibliothèque joue un rôle important dans la mise en œuvre de la vision de la Banque en matière de connaissances, à savoir «être un centre d’excellence pour les questions commerciales africaines».

La bibliothèque et le centre de connaissances ont pour vocation de servir de point de référence pour soutenir les activités de la Banque en matière d’exploitation, de recherche et de gestion, afin que le savoir-faire, les informations et l’expérience de la Banque soient partagés à l’intérieur et (le cas échéant) à l’extérieur de l’organisation avec les clients, partenaires et parties prenantes, avec pour objectif ultime de servir de fournisseur de ressources d’information pertinentes pour le financement du commerce extérieur.

Politique commerciale et accès aux marchés
Avec la nature en constante évolution du commerce mondial, de nouveaux défis commerciaux sont apparus pour les pays et les décideurs. Par exemple: les mesures non tarifaires (MNT) ont fortement augmenté pour protéger les industries nationales; les services jouent un rôle croissant dans le commerce; la crise financière a révélé une vulnérabilité importante aux chocs externes provenant de marchés intégrés au niveau mondial; les marchés des produits de base continuent de souffrir de la volatilité, ce qui crée un risque pour les exportateurs de produits de base; la prolifération des accords commerciaux préférentiels régionaux et bilatéraux crée des cadres incitatifs compliqués; les coûts logistiques représentent une part importante des coûts commerciaux; et d’autres réglementations non tarifaires créent de facto des obstacles au commerce. En conséquence, tant le secteur privé que les décideurs politiques veulent savoir comment naviguer dans le paysage commercial mondial, afin de pouvoir augmenter les opportunités de leurs entreprises sur les marchés mondiaux, soutenir le développement économique, créer plus d’emplois grâce au commerce international et rendre leurs pays plus attractifs. aux investisseurs étrangers.

La Banque reconnaît que, grâce à une approche efficace de la politique commerciale et de l’accès aux marchés, elle peut jouer un rôle essentiel en influant sur la politique commerciale et l’accès aux marchés afin de promouvoir un commerce intra-africain et extra-africain plus important, en soutien à la transformation structurelle et à l’intégration des économies africaines. dans l’économie mondiale. La Banque reconnaît en outre que le renforcement des capacités dans les domaines de la politique commerciale et de l’accès aux marchés est essentiel pour compléter la fourniture de services de crédit, de support de risque et de conseil.

News

Dernières publications

RAPPORT ANNUEL 2017

PDF

Download