Plus de 40 milliards $ US d’accords commerciaux et des participants de 55 pays attendus à l’IATF2020, selon le Président d’Afreximbank.

Categories: Press Releases

De gauche à droite : Le Président d’Afreximbank, Prof. Benedict Oramah, le Commissaire au Commerce et à l’Industrie de l’UA, l’Ambassadeur Albert Muchanga, et le ministre du Commerce du Rwanda Soraya Hakuziyaremye s’adressant à des invités lors du lancement de l’IATF2020 à Niamey.

Niamey (Niger), 9 juillet 2019 : La deuxième Foire commerciale intra-africaine (IATF2020) prévoit des réalisations bien meilleures que celles de la précédente édition tenue au Caire (Égypte) en 2018, en attirant 10.000 participants et en générant des accords commerciaux et des investissements intra-africains d’une valeur de plus de 40 milliards $ US , a déclaré M. Benedict Oramah, Président de la Banque africaine d’import-export  (Afreximbank).

Pr. Oramah s’exprimait samedi à l’occasion du lancement officiel de l’IATF2020 dans le cadre du Forum d’affaires 2019 de la Zone de libre échange continentale africaine  (ZLECA), tenu en marge du 12e Sommet extraordinaire des chefs d’État de l’Union africaine (UA) à Niamey (Niger). Poursuivant, il a déclaré aux invités que la foire commerciale, prévue à Kigali du 1er au 7 septembre 2020, attirerait plus de 1 100 exposants venant de plus de 55 pays.

«En travaillant, en étroite collaboration, avec nos précieux partenaires, nous pourrions obtenir des réalisations meilleures que celles de l’édition de 2018 », a-t-il souligné. Le Président d’Afreximbank a décrit l’IATF2018 comme un succès retentissant, non en raison des expositions hautes en couleur, mais surtout grâce à la présentation de la diversité des biens échangeables par environ 1 100 exposants de 45 pays et à la conclusion d’accords estimés à environ 32 milliards $ US ».

Cette foire commerciale a permis à une société technologique nigériane d’obtenir un contrat de 100 millions $ US pour la fourniture de solutions technologiques au gouvernement du Sud-Soudan ; à une société égyptienne d’obtenir des contrats dans de nombreux pays africains en vue de fournir et d’installer des équipements de production et de distribution d’énergie pour une valeur de près de 1 milliard de dollars US. Grâce à cette foire, des sociétés égyptiennes et tunisiennes ont aussi pu signer un contrat de partenariat de 50 millions $ US pour la création d’une coentreprise d’assemblage d’appareils ménagers. Enfin, cet évènement a permis la signature d’un accord pour la réalisation d’un projet de production énergétique de 3 milliards $ US  entre une société égyptienne et un gouvernement africain, le plus grand projet intra-africain de tous les temps exécuté exclusivement par des organismes africains, y compris les institutions financières, a-t-il indiqué.

«L’élan créé par la première édition de l’IATF et le lancement historique de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA)  permettront de soutenir la croissance du commerce et des investissements transfrontaliers », a-t-il poursuivi.

Pour sa part, l’Ambassadeur Albert Muchanga, commissaire au Commerce et à l’Industrie de l’UA, a indiqué que l’IATF fait partie d’une batterie de mesures prises par la Commission de l’Union africaine en vue de soutenir la mise en œuvre de la ZLECA. Les autres mesures comprennent, entre autres, l’Observatoire africain du commerce, qui est un portail d’information en temps réel sur les opportunités d’affaires.

Soraya Hakuziyaremye, le ministre du Commerce et de l’Industrie du Rwanda, a soutenu qu’il était important que le secteur privé africain tire profit de l’IATF 2020 pour présenter et échanger ses produits. Elle a également salué le fait que les entrepreneurs aient pu saisir l’opportunité que leur offrait cette foire pour renforcer davantage leur visibilité.

La deuxième Foire commerciale intra-africaine (IATF2020), qui se tiendra à Kigali du 1er au 7 septembre 2020, devrait attirer plus de 1 100 exposants de 55 pays et constituer une plate-forme de partage d’informations sur le commerce, les investissements et le marché. Elle permettra aux acheteurs, aux vendeurs, aux investisseurs et aux pays de se rencontrer, de discuter et de conclure des accords commerciaux et donnera aux exposants l’occasion de présenter leurs biens et services et de participer à des échanges interentreprises.

Les activités seront notamment marquées par l’organisation d’une conférence de l’IATF2020, une Initiative de l’Afrique créative, qui présentera l’économie créative de l’Afrique, de Journées nationales consacrées à des pays africains spécifiques et d’une foire commerciale virtuelle interactive en ligne.

L’IATF2020 sera organisée par Afreximbank, en collaboration avec l’Union africaine, et sera accueillie par le Gouvernement du Rwanda. Les partenaires de l’événement sont la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) représentée par le Centre africain de politique commerciale, l’Initiative Afrochampions, la Chambre panafricaine de commerce et d’industrie, le World Trade Centre Miami, l’Autorité égyptienne pour le développement des exportations et la Société islamique internationale de financement du commerce.

Vous trouverez de plus amples informations sur l’IATF2020 en visitant le site : www.intrafricantradefair.com

—–

Contact média : Obi Emekekwue (oemekekwue@afreximbank.com; Tel : +202-2456-4238)

—–

 Suivez nous sur Twitter : @Afreximbank  Aimez-nous sur Facebook :    Afreximbank    

Suivez-nous sur Instagram :   @Afreximbankofficial      Suivez-nous sur Linked-in:   Afreximbank

 About Afreximbank: The African Export-Import Bank (Afreximbank) is the foremost pan-African multilateral financial institution devoted to financing and promoting intra- and extra-African trade. The Bank was established in October 1993 by African governments, African private and institutional investors, and non-African investors. Its two basic constitutive documents are the Establishment Agreement, which gives it the status of an international organization, and the Charter, which governs its corporate structure and operations. Since 1994, it has approved more than $67 billion in credit facilities for African businesses, including $7.2 billion in 2018. Afreximbank had total assets of $13.4 billion as at 31 December 2018. It is rated BBB+ (GCR), Baa1 (Moody’s), and BBB- (Fitch). The Bank is headquartered in Cairo. For more information, visit: www.afreximbank.com