Le 23e Séminaire d’Afreximbank sur le financement du commerce s’ouvre à Kampala

Categories: Communiqués de presse

Mme Kanayo Awani, Vice-présidente exécutive, en charge de la Banque du commerce intra-africain, (Afreximbank), lors de la cérémonie d’ouverture du Séminaire d’Afreximbank sur le financement du commerce, le 3 octobre 2022 à Kampala, en Ouganda.

Kampala, Ouganda, 4 octobre 2022 – Le Séminaire 2022 d’Afreximbank sur le financement commercial (ATFS2022) et l’atelier sur l’affacturage se sont ouverts le 3 octobre à Kampala, en Ouganda. Le programme de trois jours de présentations, de tables rondes, de sessions interactives et d’ateliers met l’accent sur la gestion des défis du financement du commerce dans le contexte d’une incertitude économique mondiale accrue et des opportunités offertes par l’Accord de libre-échange continental africain.

Dans son allocution d’ouverture, Mme Kanayo Awani, Vice-présidente exécutive d’Afreximbank, en charge de la Banque du commerce intra-africain, a expliqué que le séminaire 2022 d’Afreximbank sur le financement du commerce, qui se tient pour la première fois en présentiel depuis le début de la pandémie de COVID-19 en 2020, vise à renforcer les compétences des participants pour faire face à la demande accrue de financement du commerce à la suite de l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine. Elle a ajouté que le séminaire vise également à relever les défis du financement des transactions dans un contexte d’incertitude économique mondiale accrue.

« Le séminaire de cette année sur le financement du commerce est conçu pour, entre autres, rafraîchir brièvement notre compréhension de la crise actuelle et de ses implications pour notre cher continent, présenter un grand nombre de programmes d’Afreximbank visant à endiguer la crise, ainsi que des programmes d’accélération du développement et de l’expansion du commerce en Afrique, tout en nous rappelant les outils essentiels d’atténuation des risques de crédit et de conformité pour atténuer l’impact de ces crises sur nos diverses institutions », a déclaré Mme Awani. « Ce séminaire nous aidera également à comprendre l’Accord de libre-échange continental africain, qui est une voie importante pour le développement en tant que continent et vers l’Agenda 2063 : L’Afrique que nous voulons ».

Mme Awani a ajouté que l’ATFS2022 était en outre une plateforme permettant de forger de nouvelles alliances, de créer des réseaux, d’échanger des idées et aussi de négocier des accords, tout en établissant des relations solides et dynamiques. Les plus de 200 représentants d’institutions financières africaines, rejoints par des professionnels d’agences de régulation, de sociétés et de cabinets d’avocats, bénéficieront des connaissances de certains des praticiens les plus talentueux, les plus compétents et les plus expérimentés du secteur pour mener des discussions sur le contenu riche et informatif du séminaire.

Lors de son intervention, le Dr Michael Atingi-Ego, Gouverneur adjoint de la Banque d’Ouganda, a affirmé que « le contenu du cours est particulièrement adapté car il mêle des sujets traditionnels tels que le financement des matières premières, le commerce structuré et la conformité à des questions contemporaines et émergentes telles que la numérisation, l’exploitation des données commerciales et l’intégration de l’ESG dans le financement du commerce ; sans oublier l’impact et les leçons de la pandémie de COVID-19 ainsi que les risques géopolitiques ».

Le Dr Michael Atingi-Ego a par ailleurs félicité Afreximbank pour son soutien au renforcement des capacités de compréhension du commerce international, du financement du commerce et du financement de projets liés au commerce, ainsi que des différents outils disponibles pour structurer le financement, en inculquant les compétences requises pour relever les défis du financement des transactions, en particulier en période d’incertitude économique.

Auparavant, Mme Sarah Arapta, Présidente de l’Association des banquiers ougandais et PDG de Citibank Ouganda, qui a prononcé le discours de bienvenue, a déclaré que le séminaire sur le commerce de cette semaine arrive à point nommé et est le bienvenu non seulement pour les membres de l’Association des banquiers ougandais, mais aussi pour les autres acteurs de l’économie qui jouent un rôle très important dans le commerce et sa facilitation.

La cérémonie d’ouverture du séminaire 2022 d’Afreximbank  sur le financement du commerce a été marquée par la présence du Professeur Benedict Oramah, Président  d’Afreximbank et du Conseil d’administration de la Banque, de M. Moses Kaggwa, Directeur par intérim des Affaires économiques du Ministère ougandais des Finances, du Plan et du Développement économique; de hauts fonctionnaires du gouvernement de l’Ouganda ainsi que de directeurs et de membres du personnel d’Afreximbank.

L’ATFS2022 sera suivi d’un atelier d’affacturage d’une journée qui comprendra une série d’exposés, de débats et d’études de cas pratiques sur l’affacturage, ainsi que des sessions répondant aux questions et préoccupations des délégués.

– FIN –

À propos Afreximbank

La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) est une institution financière multilatérale panafricaine dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain. Afreximbank déploie des structures innovantes pour fournir des solutions de financement qui facilitent la transformation de la structure du commerce africain et accélèrent l’industrialisation et le commerce intrarégional, soutenant ainsi l’expansion économique en Afrique. Fervent défenseur de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), Afreximbank a développé un système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) qui a été adopté par l’Union africaine (UA) comme la plateforme de paiement et de règlement devant appuyer la mise en œuvre de la ZLECAf. Afreximbank collabore avec l’UA et le Secrétariat de la ZLECAf pour développer une Facilité d’ajustement en vue d’aider les pays à participer efficacement à la ZLECAf. À la fin de 2021, le total des actifs et des garanties de la Banque s’élevait à 25 milliards de dollars US et les fonds de ses actionnaires s’établissaient à 4 milliards de dollars US. La Banque a décaissé plus de 51 milliards de dollars US entre 2016 et 2021. Afreximbank est notée A- par GCR International Scale, Baa1 par Moody’s, A-par l’Agence de notation de crédit du Japon  et BBB- par Fitch. La Banque a son siège social au Caire, en Égypte.

Suivez-nous sur Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram

Contact Presse :

Amadou Labba Sall, asall@afreximbank.com