L’Afrique et les Caraïbes peuvent effacer les cicatrices du Passage du milieu en coopérant sur les grandes problématiques de ces régions, a déclaré la Première ministre Mottley de la Barbade.

Categories: Press Releases

Bridgetown, Barbade, 01 Sept. 2022 : L’Afrique et les Caraïbes ont la capacité « d’effacer à jamais les cicatrices du passage du milieu » en coopérant sur les grandes questions auxquelles sont confrontées les deux régions, a déclaré aujourd’hui la Première ministre Mia Mottley de Barabados à l’ouverture du tout premier Forum AfriCaraïbes sur le commerce et l’investissement (ACTIF2022) à Bridgetown, Barbade.

Dans son discours d’ouverture devant des centaines de participants venus de toute l’Afrique et des Caraïbes, Mme Mottley a souligné que l’Afrique et les Caraïbes disposaient collectivement de la matière grise, de la créativité, de la discipline, de la résilience et du capital nécessaires pour faire la différence et a appelé à la création de ponts aériens entre les régions.

Soulignant l’importance de collaborer à différents niveaux pour faciliter le développement, elle a insisté sur le fait que la coopération politique, même si elle est essentielle, n’est pas suffisante pour inverser le sous-développement de l’Afrique et des Caraïbes.

« Nous, enfants de l’indépendance, avons décidé que nous ne laisserons pas passer une autre génération sans rassembler ce qui n’aurait jamais dû être déchiré. Nous sommes confrontés à des batailles communes, de la crise climatique à la pandémie de la Covid-19, et maintenant à son troisième aspect, l’inflation et la dette, qui menacent de déchirer un trop grand nombre de nos pays et de replonger dans la pauvreté beaucoup de nos populations », a déclaré la Première ministre.

 « Ces économies dépendantes des voyages, que ce soit en Afrique ou dans les Caraïbes, ont dû faire face à beaucoup de difficultés et nous nous évertuons à mener cette bataille pour jeter un pont et nous réapproprier notre destin atlantique des deux côtés, au moment même où l’industrie du voyage et du tourisme est confrontée à son plus grand défi depuis des décennies… Nous pouvons considérer cela comme une autre bataille majeure, ou encore nous pouvons dire à l’instar de mon pays, même dans un contexte d’un programme du FMI, que si nous ne saisissons pas notre destin maintenant, nous ne le saisirons jamais », a ajouté la Première ministre Mottley.

« Il n’est pas prévu que nous puissions inverser le cours des siècles en quelques années, mais certains devraient avoir le courage de quitter le navire et de faire en sorte que cela se produise », a-t-elle poursuivi

Dans son discours d’ouverture, le Professeur Benedict Oramah, Président d’Afreximbank et du Conseil d’administration de la Banque, a fait part du souhait de son institution de travailler avec les gouvernements des Caraïbes pour mettre en place une Banque d’import-export des Caraïbes avec un investissement de 700 millions de dollars US. Ce montant s’ajouterait aux 250 millions de dollars US que la Banque a déjà mis à disposition pour soutenir le commerce et l’investissement Afrique-Caraïbes.

 « Nous nous réjouissons de faire progresser nos discussions avec la Banque de développement des Caraïbes afin d’accroître les investissements dans les infrastructures propices au commerce dans la région, ainsi que les investissements dans l’intégration des pays de la CARICOM dans les chaînes de valeur émergentes de l’Afrique géographique, rendue possible par l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine. Nous sommes heureux d’avoir commencé à mettre en œuvre des programmes de stages permettant à des étudiants caribéens de suivre des programmes d’attachement à la Banque », a-t-il ajouté.

« Nous espérons qu’à notre départ d’ici, nos deux régions auront tissé une relation indéfectible qui ouvriront des liens directs permettant aux Caraïbes de recevoir une part équitable des recettes touristiques provenant des touristes africains, par exemple. Nous voudrions partir d’ici avec des propositions concrètes sur la manière d’ouvrir des liaisons aériennes et maritimes entre les Caraïbes et l’Afrique. Nous souhaiterions repartir d’ici avec des plans concrets pour ouvrir des voies bancaires et de paiement, sceller des coentreprises pour des projets industriels, approfondir notre collaboration commerciale dans l’espace créatif et culturel, y compris la manière de protéger collectivement nos propriétés intellectuelles, partager les connaissances et investir conjointement dans des projets d’adaptation climatique, et pour créer des dispositions institutionnelles qui permettront le renforcement des capacités et des engagements quotidiens plus importants entre nous, y compris davantage de mariages mixtes Afrique-Caraïbes afin que les liens que nous reconstruisons soient indéfectibles », a déclaré le Professeur Oramah.

Ont également pris la parole lors de la cérémonie d’ouverture le Président de la CARICOM, S.E. Chandrikapersad Santokhi, Président du Suriname, S.E. Albert Muchanga, Commissaire de l’Union africaine pour le Développement économique, le Commerce, le Tourisme, l’Industrie et les Mines, S.E. Amadou Hott, Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération internationale de la République du Sénégal, S.E. Carla Natalie Barnett, Secrétaire générale  de la CARICOM, et M. John Williams, Président d’Invest Barbados.

La cérémonie d’ouverture a également été marquée par la signature d’accords de partenariat entre Afreximbank et cinq pays des Caraïbes afin de matérialiser l’engagement d’Afreximbank et des Caraïbes à promouvoir, accélérer et soutenir les opportunités de commerce et d’investissement dans plusieurs domaines de coopération entre l’Afrique et les Caraïbes. Le Professeur Oramah a paraphé les accords au nom de la Banque, tandis que la Première ministre Mottley, S.E. Chandrik Apersad Santokhi, Président de la République du Suriname et Président de la CARICOM, l’honorable Dr Terrance Drew, Premier ministre de Saint-Kitts, l’honorable Roosevelt Skerrit, Premier ministre de la République Dominicaine, et Emma Hippolyte, Ministre du Commerce, de l’Industrie, du Développement des Entreprises et de la Consommation de Sainte-Lucie, ont signé pour leurs pays respectifs.

L’ACTIF2022 se tient sous le thème « Un Peuple, Un Destin : S’Unir et Réimaginer notre Avenir ». Le Forum est organisé par le gouvernement de la Barbade et Afreximbank, en collaboration avec la Commission de l’Union africaine, le Secrétariat de la ZLECAf, le Conseil africain des affaires, le Secrétariat de la CARICOM et l’Agence caribéenne pour le développement des exportations. Le Forum est co-géré par Invest Barbados et Export Barbados. De plus amples informations sur le Forum sont disponibles sur le site https://africaribbean-trade-investment-forum-2022.b2match.io/.