Afreximbank organise un dîner-réception de haut niveau pour les ambassadeurs africains au Caire et les fonctionnaires du ministère égyptien des Affaires étrangères

Categories: Communiqués de presse

Le Caire, Égypte – La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) a eu le plaisir d’accueillir les ambassadeurs africains au Caire et les fonctionnaires du ministère égyptien des Affaires étrangères, y compris les ambassadeurs égyptiens en attente de déploiement dans les pays africains, à un dîner d’information de haut niveau au Caire, le 4 octobre 2022. La délégation chargée de la réception était conduite par le Dr George Elombi, Vice-président exécutif d’Afreximbank, en charge de la Gouvernance, des Services juridiques et ministériels.

Le dîner d’information a été organisé pour renforcer les relations avec les ambassadeurs africains, en tant que représentants de leurs gouvernements africains respectifs – les principaux propriétaires de la Banque. La séance d’information a été présidée conjointement par le doyen des ambassadeurs africains en Égypte, l’ambassadeur du Cameroun en Égypte, Son Excellence le Dr Mohamadou Labarang, et le Sous-secrétaire adjoint aux affaires africaines, M. Sherif Eissa.

Reconnaissant que l’occasion coïncide avec une période où de nombreux pays africains sont confrontés au coût économique de la crise ukrainienne, la réception a été l’occasion pour Afreximbank d’expliquer son Programme de financement du commerce pour l’ajustement à la crise ukrainienne en Afrique (UKAFPA), conçu pour renforcer les liquidités commerciales des pays africains les plus touchés par la crise ukrainienne et pour garantir l’accès aux importations essentielles, notamment le pétrole, les engrais et le blé. La Banque a également présenté le plan stratégique d’Afreximbank aux ambassadeurs, un programme étroitement aligné sur et dérivé des aspirations continentales résumées dans l’ « Agenda 2063 : l’Afrique que nous voulons » de l’Union africaine. Ont également été présentés aux invités, l’ensemble des programmes financés et non financés d’Afreximbank et le vaste portefeuille de programmes et d’initiatives stratégiques de la Banque conçus pour accélérer le commerce intra-africain et la transformation industrielle dans le contexte de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Les leçons de la pandémie de COVID-19 étant encore fraîches dans les esprits de la plupart des gouvernements africains, la Banque a présenté ses initiatives visant à améliorer la qualité des infrastructures de soins de santé et la prestation des services médicaux sur le continent. La principale de ces initiatives est le Centre médical africain d’excellence (AMCE) d’Afreximbank, qui est mis en œuvre en partenariat avec des institutions de santé internationales de premier plan (King’s College Hospital de Londres et Christie’s Oncology Centre de Manchester). Cette initiative vise à promouvoir le tourisme médical intra-africain en transformant l’état des infrastructures de santé et de services médicaux en Afrique grâce à des investissements dans des centres médicaux de classe mondiale. Ce qui permettra d’endiguer la fuite de devises étrangères causée par la recherche d’un traitement médical à l’étranger. L’AMCE sera un centre de premier plan pour la recherche et le développement dans le domaine des services cliniques et proposera des programmes de résidence, de formation et de stages d’observation aux médecins et aux étudiants en médecine du continent. Le centre créera la biobanque la plus grande et la plus diversifiée d’Afrique de l’Ouest, ce qui lui permettra d’attirer des partenariats mondiaux et panafricains – et de fonctionner comme un établissement de référence continentale.

Le Dr George Elombi, Vice-président exécutif d’Afreximbank, en charge de la Gouvernance, des Services juridiques et ministériels a invité les ambassadeurs réunis à profiter des offres ciblées de la Banque. Il a souligné :

« Vos gouvernements sont les propriétaires de la Banque. Vous devez donc charger l’institution d’atteindre ses objectifs fondateurs pour vos différents pays et pour l’ensemble du continent. Les gouvernements africains et le secteur privé africain représentent ensemble plus de 90 % de l’actionnariat de la Banque. Vous devez donc, collectivement, guider notre orientation et définir les besoins prioritaires de développement que la Banque doit soutenir. Même si nous ne pouvons en réaliser que quelques-uns, il s’agit d’un premier pas important qui commencera à transformer nos économies. Vous devez tirer pleinement parti de l’institution que vous avez créée ».

Son Excellence, l’ambassadeur Sherif Issa, Ministre délégué chargé des Affaires africaines au ministère des Affaires étrangères de la République d’Égypte, a accueilli les invités à l’événement, en ces termes :

« Notre objectif est de présenter les dix ambassadeurs égyptiens prêts à être déployés dans des pays africains à la Banque et à leurs collègues ambassadeurs africains, et d’entamer des discussions afin d’explorer les possibilités d’approfondir la coopération entre nos pays. Pour ne citer qu’un exemple, l’Égypte peut soutenir le développement du projet pionnier d’Afreximbank, le Centre médical africain d’excellence, et son expansion ou sa reproduction dans d’autres parties du continent, améliorant ainsi notre accès collectif à des soins de santé de qualité ».

FIN

À propos d’Afreximbank

La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) est une institution financière multilatérale panafricaine dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain. Afreximbank déploie des structures innovantes pour fournir des solutions de financement qui facilitent la transformation de la structure du commerce africain et accélèrent l’industrialisation et le commerce intrarégional, soutenant ainsi l’expansion économique en Afrique. Depuis sa création, la Banque n’a cessé d’apporter son soutien aux pays africains en temps de crise. Grâce au Dispositif d’atténuation de l’impact de la pandémie sur le commerce (PATIMFA) lancé en avril 2020, Afreximbank a décaissé plus de 6,5 milliards de dollars US en 2020 pour aider les pays membres à amortir les effets négatifs des chocs financiers, économiques et sanitaires causés par la pandémie de COVID-19. Fervent défenseur de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), Afreximbank a développé un système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) qui a été adopté par l’Union africaine (UA) comme la plateforme de paiement et de règlement devant appuyer la mise en œuvre de la ZLECAf. Afreximbank collabore avec l’UA et le Secrétariat de la ZLECAf pour développer une Facilité d’ajustement en vue d’aider les pays à participer efficacement à la ZLECAf. À fin de 2020, le total des actifs et des garanties de la Banque s’élevait à 21,5 milliards de dollars US et les fonds de ses actionnaires s’établissaient à 3,4 milliards de dollars US. La Banque a décaissé plus de 42 milliards de dollars US entre 2016 et 2020. Afreximbank est notée A- par GCR International Scale, Baa1 par Moody’s, et BBB- par Fitch. La Banque a son siège social au Caire, en Égypte.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter : www.afreximbank.com.

Suivez-nous sur Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram

Contact Presse :

Amadou Labba Sall : asall@afreximbank.com