Afreximbank et le Gouvernement de la Barbade concluent un accord important pour les relations commerciales avec la diaspora africaine

Categories: Communiqués de presse, Press Releases

Le Président d’Afreximbank, le Professeur Benedict Oramah (à gauche), et Mia Amor Mottley, Premier ministre de la Barbade (à droite), échangent des documents à la suite de la signature du protocole d’accord.

 

 

Bridgetown, 9 octobre 2021 : – La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) et le Gouvernement de la Barbade ont signé un protocole d’accord visant à développer les liens commerciaux et d’investissement entre l’Afrique et l’État insulaire des Caraïbes.

En vertu du protocole d’accord, les deux parties étudieront les possibilités de financement conjoint des investissements et du commerce, dans le but de développer les liens économiques entre l’Afrique et la Barbade.

Le présent accord facilitera également le partage des connaissances entre Afeximbank et le Gouvernement de la Barbade. Les entreprises et les investisseurs des deux côtés de l’Atlantique disposeront ainsi d’informations de meilleure qualité afin de saisir les opportunités de commerce et d’investissement.

Ce partage des connaissances comprendra l’utilisation conjointe de plates-formes électroniques pour la diligence raisonnable des clients, les paiements, les échanges commerciaux, les informations commerciales et les détails réglementaires. Afreximbank envisagera également de mettre en place une facilité financière d’un montant de 250 millions de dollars US en vue de soutenir les échanges commerciaux et les investissements.

L’accord vise à accroître le flux de biens et de services ; tout en améliorant la connectivité entre les nations africaines et la Barbade. Les deux parties pourront promouvoir activement le développement coordonné et le financement du commerce par les secteurs public et privé.

Dans le même temps, elles travailleront de concert pour faire progresser les liaisons aériennes, maritimes et de télécommunication, ainsi que les échanges culturels entre l’Afrique et la Barbade.

Le Professeur Benedict Oramah, Président d’Afreximbank, a déclaré :

« La coopération entre les nations du sud de la planète peut devenir un moteur de croissance et de prospérité. Les économies des nations africaines et de la Barbade partagent un heritage commun, un esprit d’entreprise et des opportunités. En unissant leurs efforts, Afreximbank et le Gouvernement de la Barbade pourront exploiter le pouvoir du commerce pour créer de nouveaux emplois, développer de nouvelles industries et récolter les fruits d’un riche échange de biens, de services et de culture entre l’Afrique et la Barbade ».

L’honorable Mia Amor Mottley, Premier ministre de la Barbade, a indiqué :

« Nous nous engageons à pouvoir assurer le commerce des marchandises, la circulation des personnes et des services, et la circulation de l’information. Nous pensons qu’une fois que les informations commerciales circulent, une fois que les personnes, les biens et les services circulent de manière fluide, alors nous pourrons nous reconnecter et concrétiser l’incarnation de la CARICOM en tant que sixième région de l’Union africaine pour nous tous ».

– FIN –

À propos d’Afreximbank

La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) est une institution financière multilatérale panafricaine dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain. Afreximbank déploie des structures innovantes pour fournir des solutions de financement qui facilitent la transformation de la structure du commerce africain et accélèrent l’industrialisation et le commerce intrarégional, soutenant ainsi l’expansion économique en Afrique.  Depuis sa création, la Banque a beaucoup œuvré en faveur du soutien aux pays africains en temps de crise. À travers le Dispositif d’atténuation de l’impact de la pandémie sur le commerce (PATIMFA) lancé en avril 2020, Afreximbank a décaissé plus de 6,5 milliards de dollars US en 2020 afin d’aider les pays membres à amortir les effets négatifs des chocs financiers, économiques et sanitaires causés par la pandémie de COVID-19. Fervent défenseur de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), Afreximbank a développé un système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) qui a été adopté par l’Union africaine (UA) comme la plateforme de paiement et de règlement devant appuyer la mise en œuvre de la ZLECAf. Afreximbank collabore avec l’UA et le Secrétariat de la ZLECAf en vue de mettre en place une Facilité d’ajustement visant à aider les pays à participer efficacement à la ZLECAf. À la fin de 2020, le total des actifs et des garanties de la Banque s’élevait à 21,5 milliards de dollars US et les fonds de ses actionnaires s’établissaient à 3,4 milliards de dollars US. La Banque a décaissé plus de 42 milliards de dollars US entre 2016 et 2020. Afreximbank est notée A- par GCR International Scale, Baa1 par Moody’s et BBB- par Fitch. La Banque a son siège social au Caire, en Égypte.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter : www.afreximbank.com.

Suivez-nous sur : Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram

 

 

Contact presse :

Amadou Labba Sall

asall@afreximbank.com