L’IATF 2021 se termine par un engagement à renforcer la ZLECAf

Categories: Communiqués de presse

Durban, 23 novembre 2021 – La deuxième édition de la Foire commerciale intra-africaine (IATF 2021) a pris fin dimanche à Durban, dans le KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud, avec l’engagement collectif de veiller à ce que l’engouement économique déclenché par l’événement se traduise par le renforcement continu de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

S’exprimant lors de la cérémonie de clôture de l’IATF 2021 au Centre international de congrès de Durban, S.E. Olusegun Obasanjo, Président du Conseil consultatif de l’IATF 2021 et ancien Président de la République fédérale du Nigeria, a exprimé sa gratitude à la province du KwaZulu-Natal pour avoir accueilli avec succès l’IATF 2021 et avoir donné corps à la vision de la ZLECAf de manière tangible et mesurable.

« Ce n’est pas une mince affaire d’avoir obtenu pour la cérémonie d’ouverture sept présidents en exercice qui sont restés des heures durant tout le programme », s’est réjoui S.E Obasanjo. « Merci infiniment pour tout ce que vous avez fait pour que cet événement ait lieu », a-t-il ajouté ; promettant de retrouver tout le monde à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en 2023.

Le Professeur Benedict Oramah, Président d’Afreximbank, a indiqué que la route pour Abidjan commencerait immédiatement, avec le lancement du portail d’inscription du site web de l’IATF 2023, qui est maintenant en ligne. « Nous allons surmonter les défis que nous avons rencontrés avec l’IATF 2021 et tirer parti des progrès de la ZLECAf au cours des deux prochaines années afin de faire de l’IATF 2023 un succès encore plus retentissant », a-t-il conclu.

En réponse à une question sur la libre circulation des personnes sur le continent, S.E. l’Ambassadeur Albert Muchanga, Commissaire de l’UA pour le développement économique, le commerce, l’industrie et les mines, a souligné à la conférence de presse que le travail de la ZLECAf serait encore renforcé par la ratification du protocole de l’Union africaine sur la libre circulation des personnes en Afrique, qui a encore besoin de onze signataires pour être adopté. « Une fois le protocole ratifié, la circulation des personnes sera exempte de visa et, en fin de compte, le Passeport africain sera généralisé », a-t-il déclaré.

S.E. Wamkele Mene, Secrétaire général de la ZLECAf, a magnifié les efforts d’Afreximbank visant à renforcer et soutenir le libre-échange sur le continent, affirmant que la Banque avait, au cours des deux dernières années, injecté près de 25 milliards de dollars US dans le financement des engagements commerciaux sur le continent.

« Aucun pays d’Afrique ne sera en mesure d’affronter seul la concurrence mondiale. Les pays africains doivent donc intégrer le marché ; ce qui a échappé à l’Afrique depuis 1963, date à laquelle nos pères ont créé l’Unité africaine », a déclaré M. Mene.

Au nom du Gouverneur du KwaZulu-Natal, le MEC pour le développement économique, le tourisme et les affaires environnementales, M. Ravi Pillay, a souligné la nécessité de privilégier le processus d’industrialisation de l’Afrique. « Il est important que nous fassions du commerce avec des produits que nous avons fabriqués. Comment pouvons-nous être fiers de faire du commerce avec des produits qui ont été fabriqués ailleurs ? », s’est-il interrogé. En ce qui concerne la volonté de l’Afrique de s’adapter, M. Pillay a affirmé que l’IATF 2021 avait été une grande démonstration de la volonté politique combinée de soutenir la ZLECAf. Il a exprimé la gratitude de la province pour le privilège d’avoir accueilli l’IATF 2021.

Mme Kanayo Awani, Directrice générale de l’Initiative commerciale intra-africaine d’Afreximbank, a expliqué que les normes, qui avaient été fixées pour cette deuxième édition, étaient basées sur les enseignements de l’IATF 2018 au Caire, en Égypte.

Mme Awani a annoncé que les transactions commerciales signées et conclues au 21 novembre 2021 s’élevaient à 36 milliards de dollars US, dépassant la barre de 32 milliards de dollars US atteinte lors de l’IATF 2018. Elle a expliqué que des transactions supplémentaires étaient toujours en cours et que certaines déjà conclues étaient encore en train d’être compilées.

Les autres statistiques clés de l’événement sont les suivantes :

  • 11 828 participants enregistrés à l’IATF 2021, par rapport à un objectif de 10 000.
  • Plus de 27 000 inscriptions sur la plateforme IATF Virtual
  • 1 161 exposants, tous secteurs confondus, par rapport à un objectif de 1 100.
  • 59 pays ont participé et exposé à l’IATF 2021, dont 46 pays africains.
  • Les participants à l’IATF 2021 venaient de 128 pays du monde entier.
  • 70 sponsors, dont 51 avaient des stands d’exposition

– FIN –

À propos de la Foire commerciale intra-africaine (IATF2021)

Organisée par la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) en collaboration avec l’Union africaine (UA) et le Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), la deuxième Foire commerciale intra-africaine (IATF2021) a eu lieu à Durban du 15 au 21 novembre 2021.

L’IATF2021 fournit une plate-forme pour promouvoir le commerce dans le cadre de la ZLECAf. Elle a réuni des acheteurs et des vendeurs continentaux et mondiaux et a permis aux parties prenantes de partager des informations sur le commerce, les investissements et les marchés ainsi que des solutions de financement et de facilitation du commerce conçues pour soutenir le commerce intra-africain et l’intégration économique du continent. En plus d’avoir établi des plateformes d’échange interentreprises et entre entreprises et gouvernements pour les transactions commerciales et les services de conseil, l’IATF2021 a également exploité IATF2021 Virtual, une plateforme interactive en ligne qui reproduit l’événement physique. L’IATF2021 s’est, par ailleurs, concentrée sur l’économie créative de l’Afrique ainsi que sur l’industrie automobile avec des programmes dédiés. Une conférence s’est tenue parallèlement à l’exposition et a mis en vedette des conférenciers et des panélistes de haut niveau qui ont eu à aborder des questions d’actualité relatives au commerce, au financement du commerce, aux paiements, à la facilitation du commerce, aux infrastructures propices au commerce, aux normes commerciales, à l’industrialisation, aux chaînes de valeur régionales et à l’investissement.

La troisième édition de l’IATF est prévue à Abidjan, en Côte d’Ivoire en 2023.

Pour de plus amples informations sur l’IATF2021, veuillez visiter : www.intrafricatradefair.com

 

Contacts Presse

Amadou Labba Sall: asall@afreximbank.com

Lennox Mabaso: lennox.mabaso@kznpremier.gov.za