L’AVAT met en place un Programme de compensation sans faute pour soutenir la distribution à grande échelle des vaccins Covid-19

Categories: Communiqués de presse

23 mars 2022 – Le Fonds africain d’acquisition de vaccins (AVAT) a officiellement lancé hier à Abidjan, en Côte d’Ivoire, un programme de compensation sans faute pour les vaccins Covid-19 dans les pays participants d’Afrique et des Caraïbes. Le programme de compensation sans faute de l’AVAT (AVAT NFCS) offre aux personnes éligibles une compensation rapide, équitable et transparente en cas d’effets secondaires indésirables liés aux vaccins Covid-19 achetés ou distribués dans le cadre d’engagements d’achat anticipé de l’AVAT.

L’AVAT NFCS est la première du genre à être créée par un consortium africain. Il vise à renforcer la confiance du public en vue de garantir un accès rapide et facile à une compensation, dans le cas peu probable d’effets indésirables causés par la vaccination par la Covid-19. L’instauration de cette confiance est essentielle pour parvenir à une adoption généralisée du vaccin. Ce programme de compensation est un pilier central de la stratégie plus large de l’AVAT en matière de distribution de vaccins.

L’AVAT NFCS a été développé pour optimiser la facilité d’utilisation et l’accessibilité, avec l’option d’un canal de réclamation numérique et une interface conviviale via le portail web avatclaims.com qui fournit également des informations explicatives détaillant le fonctionnement du mécanisme de réclamation.

Mis en place en un temps record, le programme prévoit le versement d’une compensation forfaitaire sans faute en règlement total et définitif de toute demande de compensation aux personnes ayant subi un préjudice résultant d’un vaccin ou de son administration, sans que les patients aient à démontrer un défaut du vaccin concerné ou une quelconque faute de la part d’une quelconque personne. Il s’applique à tous les vaccins achetés ou distribués dans le cadre de l’AVAT et aucun frais ne sera facturé aux personnes qui soumettent des demandes.

Le programme est géré par l’AVAT NFCS Trust, un fonds basé à Maurice, qui a désigné la société ESIS Inc. (ESIS) pour en être l’administratrice. ESIS a plus de 30 ans d’expérience dans le traitement des demandes de compensation et a mis en place des centres de contact à travers l’Afrique et les Caraïbes pour fournir une assistance aux demandeurs potentiels dans tous les États membres participants.

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank), l’une des institutions partenaires de l’AVAT, a joué un rôle déterminant dans la rédaction et la finalisation des règles régissant le système, ainsi que de ses documents d’appui. La Banque a également piloté la conception et le développement du portail web et du canal numérique de l’AVAT NFCS, qui permettent aux utilisateurs de soumettre des demandes et d’obtenir des informations. 

Le Professeur Benedict Oramah, Président d’Afreximbank et du Conseil d’administration de la Banque, a déclaré  : « La mise en place en un temps record du programme de compensation sans faute multi-pays de l’Afrique pour la vaccination contre la Covid-19 témoigne de la réponse coordonnée de l’Afrique à la pandémie. Face à ce grand défi, les pays africains ont une fois de plus trouvé leur force dans la collaboration, en mettant en place un système numérique sophistiqué adapté aux besoins de la situation. Ce système permet non seulement de fournir une compensation rapide et équitable à toute personne souffrant d’effets indésirables graves liés à la vaccination, mais aussi de renforcer la confiance dans l’effort de vaccination du continent ».

Le Dr Vera Songwe, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies et Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), a déclaré : « Le Programme de compensation sans faute de l’AVAT est une mesure d’économie essentielle. Les nations africaines ne peuvent pas se permettre de nouveaux confinements. La CEA estime qu’un mois de confinements en Afrique nous coûterait 2,5 % de notre PIB, soit 65 milliards de dollars. Il est donc important que les ministres africains de la santé fassent la promotion de ce programme auprès de leurs populations dans le cadre de leurs stratégies visant à accélérer la distribution et la vaccination afin de sauver des vies, d’apaiser les craintes relatives à la vaccination et d’atténuer les pressions exercées sur des systèmes de santé déjà mis à rude épreuve, tout en évitant le coût exorbitant des confinements ».

Samallie Kiyingi, Directeur d’Afreximbank pour les affaires juridiques, a déclaré : « Les gouvernements demandent à leurs citoyens de servir leur pays et le bien commun en acceptant les vaccins. Ce n’est que justice que les citoyens soient équipés d’une protection et d’un recours dans le cas inattendu où le vaccin entraînerait un préjudice. Ce principe n’est pas seulement un impératif éthique, c’est aussi un impératif politique et pratique – lorsque les gens ont la certitude qu’il existe un filet de sécurité, ils seront plus enclins à se faire vacciner et à rejoindre une alliance africaine, et mondiale, qui lutte contre la propagation de la Covid-19 ».

– FIN –

À propos de l’AVAT

Le Fonds africain pour l’acquisition de vaccins (African Vaccine Acquisition Trust, AVAT) est une entité à vocation spécifique, constituée à l’île Maurice. L’AVAT agit en tant qu’agent d’achat centralisé pour le compte des États membres de l’Union africaine (UA), afin de trouver les vaccins et les ressources financières mixtes nécessaires à la réalisation de la stratégie de vaccination contre la Covid-19 de l’Afrique, qui vise à vacciner un minimum de 60 % de la population africaine selon une approche panafricaine. L’AVAT a été créée par le Groupe de travail africain pour l’acquisition de vaccins Covid-19, qui a été mis en place en novembre 2020 par Cyril Ramaphosa, Président de la République d’Afrique du Sud, en sa qualité de Président de l’Union africaine (UA), en tant que composante de soutien à la stratégie de vaccination contre la Covid-19 qui a été approuvée par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UA en août 2020. Les principales institutions partenaires de l’AVAT sont les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) de l’Union africaine, la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA).

Contact Presse : Amadou Labba Sall, asall@afreximbank.com